uide survie, A savoir birmanie the report earth

Guide de survie en Birmanie

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Birmanie, Terre d’Or et de Mystère, intrigue autant qu’elle fascine. Et pour apprécier pleinement ce voyage au bout du monde, il faut connaître ces vices, us et coutumes ! Voici quelques points sur lesquels vous allez devoir travailler…

Zygomatiques

Zygomatiques, à savoir Birmanie - The Report Earth

Un voyage en Birmanie relève d’une véritable séance de gym faciale et ce sont vos zygomatiques qui vont être mis à rudes épreuves. On parle souvent du pays aux mille pagodes, mais c’est aussi et surtout le pays au mille sourires. Des sourires tendres et sincères, des sourires radieux qui vous enveloppent dans une douce béatitude. Au pays des Bisounours, on vous sourit sans rien attendre en retour, on vous sourit en s’assurant que vous êtes vraiment « happy ». Car ce qui est le plus précieux en Birmanie, ce sont surement les Birmans eux même.

Estomac

bétel, à savoir Birmanie - The Report Earth

Car, il faut l’avoir bien accroché ! Entre les gutturaux bruits de mollard, les pets sonores et rots retentissants, ici, on oublie toutes ses leçons de bienséance et on se lâche ! Entre les poches plastiques accueillant le résultat d’heure de mastication de bétel (sic) et les crachats rouge sang partout au sol, il est bon de fermer les yeux, très fort, très souvent. Le délice atteint son paroxysme quand l’odeur de poisson séché (une tradition culinaire birmane) vient se loger dans vos narines… Quant au goût de ce met odorant, on atteint là un niveau tout autre sur le degré de Miamosphère !

Curiosité

curiosité, à savoir birmanie - The Report Earth

Ne soyez pas surpris des regards parfois insistants qui pèseront sur vous, en Birmanie, dès que l’on sort des sentiers battus, le Touriste devient une denrée rare. Souvent la situation s’inverse, et c’est le voyageur qui se retrouve inspecté, épié, observé. Ne reste plus qu’à se laisser reluquer et attendre que ce regard croise le vôtre… Bien souvent, les yeux se baissent et se dessine alors un sourire timide. C’est cette pudeur propre à la culture birmane qui rend ces échanges tellement attendrissants. Car ces jeux de regards font de chaque rencontre un véritable moment de partage, d’échange.

A table

A table, à savoir Birmanie - The Report Earth

Non il ne s’agit pas d’une séance de dinette, les birmans mangent bel et bien sur des tables et chaises en plastiques miniatures. Ravissant certes, pourtant la cuisine, elle, n’a rien d’un conte de fée. La Birmanie compte de nombreux mets culinaires d’influence chinoise, thaïlandaise ou indienne mais elle reste bien au deçà des savoureux plats qui font de l’Asie un continent choyé des gourmets. Les ingrédients phares ? Du gras, du gras, du gras. Et de l’huile, c’est important ! L’avantage : inutile d’emporter votre Labello.

Mode

Mode, à savoir Birmanie - The Report Earth

Ici, c’est jupe pour tous ! Hommes et femmes se pavanent en longyi, et si on est loin des créations Jean-Paul Gauthier, ce tissu traditionnel recouvrant les jambes se déclinent en de somptueux motifs. Pour le make-up, on oublie la cosmétique à base de graisse de baleine : place au Tanaka, cette pâte jaunâtre d’origine végétale que les femmes se badigeonnent sur le visage, et ceux de leurs enfants. Pour les cheveux, on oublie aussi l’effet coiffé-décoiffé : la tendance est au cheveu bien dressé, huilé au monoï jusqu’à la racine pour éviter les faux plis !

Paysage

Bagan paysage, à savoir Birmanie - The Report earth

Majestueux, grandioses, impressionnants, éblouissants… les paysages birmans appellent au superlatif ! Sans doute l’une des contrées les plus mystérieuses et envoûtantes d’Asie du Sud-Est, la Birmanie semble aujourd’hui être The place to be. Pourtant, même au cœur des hot spot touristiques, l’impression est toujours la même : celle d’être le premier à découvrir ces lieux magiques. Celle d’être seul dans cette immensité, cette beauté. On enfile alors sa casquette de Christophe Colomb et on se sent pousser des ailes d’explorateur, en se rappelant la chance que l’on a de visiter ce pays fascinant.


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1Comment
  • Isabelle champie
    Posted at 07:28h, 18 janvier Répondre

    Joli le chapitre sur la curiosité ! Merci TheReportHearth pour cette belle vision de ce pays 🙂

Post A Comment