J'ai testé bétel, birmanie, the report earth

J’ai testé la chique de bétel

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Myanmar est l’un des derniers pays où la consommation de bétel est encore très présente. A chaque quartier ses stands où défilent les fidèles consommateurs à longueur de journée. Car le produit compte bon nombres d’addicts qui le mâchouillent bien souvent depuis leur plus tendre enfance!

Ce stimulant doux est fait à partir de noix d’arec et de feuilles de bétel badigeonnées avec une sorte de chaux. A l’intérieur, c’est au feeling : du tabac – fermenté dans de l’alcool de riz-, puis du lait de coco, des clous de girofles, des graines de cardamomes ou encore de la mangue séchée, le tout emballé en petit paquet.
Ne reste qu’à vous coincer la mixture entre la joue et la gencive ! Tout un art ! Pour la technique, rien de plus simple : on chique, on mâchouille, on crache… C’est surtout pour son effet grisant que la noix de bétel fait autant d’adeptes. Il suffit de compter les molards tout rouge sur le sol (il faut être bon en arithmétique !) et d’étudier la situation buccale des birmans. Ces dentitions couleur sang sont bien souvent ce que l’on remarque d’entrée en arrivant en Birmanie. Peu ragoutant certes, mais on devient vite nostalgique de ces fameux sourires rouge vif!

D’autres particularités de la Birmanie par ici


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1Comment

Post A Comment